Tricheuse !

C’est au détour d’une conversation entre collègues que les mots ont été lâchés : tu es une tricheuse !!! Mon sang n’a fait qu’un tour : Really Nigga ?!!! Let’s not do this !

joseline dbhd.gif

Donc voici la triche en question : contrairement à mes collègues qui portent  des talons confortables pour leur assurer un confort optimum pendant leur trajet et les 8h qu’elles passent sur leur lieu de travail, je me pavane sur des talons de 12cm minimum ce que je peux faire aisément PARCE QUE :

1) JE ME REND AU TRAVAIL  EN BASKET

Qui leur a dit de venir travailler en talon ? Et pour quoi faire : Courir derrière un bus ou un métro ? Rester debout pendant 40 minutes coincés entre des inconnus dans les transports en commun ? Avoir des core aux pieds ? Marcher en clopinant à la fin de la journée. Sérieusement, je ne les juge pas..Si elles le font c’est qu’elles le veulent bien vous ne croyez pas ?

2) J’ai aménagé mon armoire de bureau en meuble à chaussures

Les deux derniers étages de mon armoire de bureau sont réservés à mes chaussures (escaprins, bottines …) ce qui m’évite d’aller travailler en talon. Régulièrement je passe mes chaussures en revue et les intervertit avec des modèles de saison ou de nouveaux modèles. Je dois avouer qu’il m’arrive de changer de chaussures plusieurs fois dans la journée au fil de mes envies et surtout selon le niveau de confort recherché 🙂

yass dbhd.gif

3) DÈS QUE JE SUIS ASSISE À MON BUREAU J’ENLÈVE MES CHAUSSURES :

 

hell yeahdbhd.gif

Et c’est la moindre des choses… J’aime mes pieds ! Je fais un travail de bureau c’est à dire que je suis assise pendant 7h par jour. Donc je devrais rester assise en talon (ou en bottes) alors que personne ne voit mes pieds sous mon bureau ?! Personnellement j’ai besoin d’être assise confortablement pour travailler. Pourquoi vais-je surélever mes pieds ou les laisser confiner pendant des heures ? Je ne comprends pas ces gens…Ils marchent sur la tête ou quoi ?

J’en suis venue à la conclusion que ce qui dérangeait c’était moins la méthode que le résultat car mes pieds sont reposés ce qui me permet d’avoir toujours une démarche élégante.  Alors mesdames, faites ce qui vous semblera le mieux mais  ne reprochez pas à d’autres d’avoir fait des choix plus audacieux 🙂

DON’T HATE THE PLAYER, HATE THE GAME

classy dbhd.gif

tbhd bandeau.jpg

Mama says – ce que ma mère m’a appris

Je pourrai écrire des pages entières sur ma mère et sur ses enseignements.

Les mères sont précieuses, elles nous entourent de leur amour et nous assurent protection ; elles nous accompagnent dans les moments heureux et difficiles de la vie. Cet article comme une dédicace à ma mère dans l’infini. Ce que ma mère m’a appris….

sur la mode et la beauté :

  • Les femmes ne prêtent pas suffisamment attention au choix de leurs culottes. A chaque tenue sa culotte. Rien de tel qu’une culotte taille haute gainante avec un peu de dentelle, de préférence noire ; ça dessine la silhouette et maintien les bourlets.
  • Une femme se doit d’être coquette, d’avoir une démarche élégante, les ongles propres et un certain savoir-vivre..
  • Quand tout va mal, continue de te mettre en valeur : te maquiller, prendre soin de toi. Ca t’aidera à garder une image positive de toi. Tout est dans le mental !
  • Toujours porter des talons même petits : ça donne tout de suite de la prestance…
  • Ne jamais sortir si tes sourcils ne sont pas fait : c’est le minimum syndical !
  • Un look n’est jamais complet sans une paire de boucle d’oreilles ou un collier.
  • Le plus important c’est la couleur ; sur les lèvres, dans sa tenue  ou sur les ongles. La couleur c’est la vie et c’est aussi un état d’esprit !
  • Un jeans taille basse ?! Pour quoi faire ? Rien n’égale un jeans taille haute bien structuré qui épouse la silhouette.
  • Les robes baby-doll c’est pas classe ; on dirait des robes de grossesse !

sur l’amitié et les relations

  • Les copines c’est bien, mais il n’est pas nécessaire de tout leur dévoiler sur ton couple. Ca pourrait bien se retourner contre toi.
  • Il faut apprendre à te débrouiller par toi même et à ne pas trop compter sur les autres. Ne te lance pas dans un projet si tu n’es pas certaine de pouvoir le terminer toute seule.
  • Ne laisse jamais quiconque te rabaisser, ni tes amis, ni ton conjoint ni ton patron. Sinon tu n’es pas ma fille !
  • Il faut garder la tête haute dans toutes les circonstances et ne jamais montrer de signe de faiblesse. Les gens sont sournois et essaieront toujours d’en tirer parti.
  • Dans la vie, il faut oser ! Il ne faut pas avoir honte de dire les choses, de demander des choses, de vivre des choses.
  • Rien n’égal Dieu et ensuite ta famille ;  ni tes amis, ni ton conjoint. Ici on te diras toujours les choses avec honnêteté et on sera toujours disponible pour toi.
  • Etre en couple c’est bien mais être épanouie c’est mieux. Il faut savoir prendre les bonnes décisions et partir au moment qui sera le plus opportun pour toi, pas pour ton conjoint : pour toi et tes projets.
  • Tu peux toujours venir dormir dans mon lit quand tu en auras besoin. Ma porte te seras toujours ouverte.

Et vous : qu’est-ce que votre mère vous as appris ?

tbhd bandeau.jpg

Don’t Fenty Me !

Cela fait plusieurs jours que cela me trotte dans la tête. les mots  sont lâchés : je fais une overdose de Fenty beauty.

Qu’est-ce qui me dérange avec Fenty ? Ce n’est pas la marque en elle-même car je ne l’ai pas testé et n’ai aucune intention de le faire pour le moment. Pourquoi ? Parce que j’ai déjà suffisamment de maquillage en stock et que cette marque n’a rien crée que je n’ai déjà.

Non, ce qui me dérange c’est la multiplication de vidéos et d’articles qui disent tous la même chose sur le même sujet. Ces dernières semaines acheter et/ou faire une vidéo sur les produits de la marque semble être un incontournable de la blogueuse ou YouTubeuse mode. Moi-même en rédigeant cet article je contribue de manière indirecte à la promouvoir ou à minima a générer de l’intérêt pour cette marque.

Lorsque j’ai créé mon blog il y a un an, je voulais que cette espace me serve à exprimer ma personnalité et partager des expériences, des idées. Je ne l’ai jamais vu comme un outil promotionnel au service des grandes marques ni comme un moyen de faire de moi une icône : j’en suis déjà Une ! Ce que je trouve dommage c’est le fait de se mettre à acheter dans le seul objectif d’avoir quelque chose à publier… Yes, I see You Girl ! oui je te vois ma chérie et je trouve cela triste…En plus cet effet de masse m’effraie.

Je suis une reine et vous en êtes une aussi, régner sur votre royaume sans partage ! C’est à Vous de définir ce qui est tendance !

Le pire avec le lancement de Fenty c’est probablement les polémiques qui ont entourées son inauguration.

Bref. S’il y a une leçon à retenir de tout ça c’est que cette marque ne vous doit rien et que vous ne lui devez rien non plus !

Fenty Beauty n’est pas la marque de Rihanna, c’est juste une énième marque du groupe LVMH, ce groupe se porte très bien et n’a pas besoin de mon soutien…

Bref, don’t even try to Fenty Me !

(N’essaie même pas de me Fentyser!

Xoxo

DBHD

Comment se débarasser de ses toxiques ?

Crotte, c’est déjà la rentrée !

La rentrée c’est un peu le dernier quart temps, le moment de faire le point sur ses objectifs et de se remotiver pour marquer encore quelque points avant la fin du match !!!

 

Parmi les objectifs que je me suis fixée cette année, il y a celui-ci :  me débarrasser des toxiques. Et par toxique j’entends toutes les choses néfastes dans mon environnement. Autant vous dire que c’est un objectif très ambitieux…

Comme l’année n’est pas encore terminée, je ne peux pas vous dire si je suis en passe de  remporter la partie ou si je devrais jouer les prolongations en 2018 ; par contre, je peux partager avec vous les lectures qui m’ont accompagné durant les premières phases de jeu.

D’abord, le livre de la MARIE KONDO sur La magie du rangement aura eu une influence capitale sur ma penderie et ma trousse de maquillage.

la-magie-du-rangement.jpg

L’objectif de ce livre est de mettre de l’ordre dans sa penderie / armoire / bureau, pour ce faire vous devez répondre à une seule question : est-ce que cet objet me rend heureux ?

A l’issue de cette démarche, je me suis aperçue que j’avais un gout prononcé pour 3 couleurs qui constituent désormais clairement les 3/4 de ma penderie. Ce livre m’aura permis de me débarrasser de beaucoup d’objets et aussi d’acheter différemment bizarrement.

Avant de lire, ce livre j’avais déjà lu celui de Sarah KNIGHT   « La magie du j’en ai rien à Foutre » dont j’ai déjà parlé dans mon article « BIG GIRLS DON’T CRY » et que je recommande vivement. Ce livre m’a permis de comprendre que le seul capitaine de la Team c’était MOI et que je disposait de super pouvoir.

Grace à ce livre, j’ai appris que l’une des erreurs principales que je commettait, était de m’investir émotionnellement dans certaines conversations ou situations,

la magie du j'en ai rien à foutre.jpeg

Dans l’idée de se décomplexer j’ai également beaucoup aimé et ragé en lisant le livre « Confession d’une Radine » de Catherine Cusset dans lequel elle nous livre tout ses petits méfaits de radine décomplexée ou presque. Ce livre que j’ai trouvé assez honnête m’a permis de me mettre dans la peau, l’espace d’un instant, de quelqu’un qui avait vraiment du toupet lol

confession d'une radine.jpg

Le livre Dieu voyage toujours Incognito de Laurent Gounelle aura aussi été très inspirant. Ce livre traite du dépassement de soi d’une façon plutôt intelligente même si la fin est un peu « romanesque ».

Dieu-voyage-toujours-incognito.jpg

Toujours dans cette idée de se dépasser et de faire un travail sur soi, j’ai lu le livre « Les onzes lois de la réussite » d’Anthony Robbins, qui est très court (une centaine de pages) et propose un petit challenge plutôt intéressant en fin d’ouvrage que j’ai décidé de relever.

anthony robbins.jpg

 

Egalement pour ceux qui, comme moi sont bilingues, je recommande le livre « essentialism, the disciplined pursuit of less » de Greg McKeown. Je sais qu’il existe des ouvrages en français sur l’art d’aller à l’essentiel mais je ne les ai pas lu donc je ne pourrai pas en parler. Ce livre permet de travailler sur sa capacité à faire des choix, à prendre des décisions.

Unknown-1.jpeg

FOOD, food, food (nourriture, nourriture, nourriture)

Je ne peux pas vous parler de mon expérience de détox sans aborder la question épineuse de l’alimentation.

D’abord, j’ai voulu suivre les conseils de la bloggeuse Sarah Wilson présentés dans l’ouvrage « c’est décidé j’arrête le sucre »

j'arrete le sucre.jpeg

Ensuite j’ai décidé de tester l’alimentation adapté à mon groupe sanguin et j’ai lu l’ouvrage du Docteur D’Adamo » 4 groupes sanguins, 4 programmes de santé » , qui est plutôt intéressant.

J adamo alimentation et groupes sanguins.jpg

Enfin, sur les conseils de mon généraliste qui suit ce régime alimentaire, j’ai décidé d’adopter un régime cétogène;  j’ai donc acheté et suivi à la lettre 2 semaines du programme présenté dans le livre « Vive l’Alimentation cétogène ! ». Tout se passait bien jusqu’à ce que je parte en vacances… Je trouve que cet ouvrage est plutôt bien fait et je dois avouer que je commençais à me sentir mieux ; plus dynamique notamment.

vive l'alimentation cétogène.jpeg

The best… (la meilleur) 

Je ne peux pas terminer cet article sans évoquer le livre qui m’aura probablement le plus inspiré à savoir « Zéro Déchet » de Béa Johnson car c’est par cette lecture que toute ma réflexion et toute la remise en question de mon mode de vie à débuter en 2017.

C’est cet ouvrage qui continue à me challenger aujourd’hui 🙂

zéro déchets.jpg

Et vous, avez vous lu des ouvrages vous permettant de vous débarrasser de vos nuisibles?

 

La chirurgie va t-elle remplacer le régime ?

Ces dernières années, les personnes subissant une chirurgie pour maigrir se sont multipliées dans mon entourage : ByPass, Sleeve, anneau, lipossucion.  Du coup je me pose la question : la chirurgie va t-elle remplacer le régime ?

Comme toutes les filles, je ne suis pas satisfaite de mon corps, mais comme peu d’entre elles, je ne fais pas grand-chose pour y remédier. Je l’avoue, je ne fais ni partie de la team « régime DUKAN» ni de la team « No pain no gain » des accros au sport. Je suis pour la méthode douce, et chez moi ça consiste à ne surtout rien faire .

Mais voilà, depuis plusieurs années je constate, une recrudescence des chirurgies gastriques ayant pour objet d’obtenir une perte de poids et je dois bien avouer que les résultats sont spectaculaires.

Que celui ou celle qui  n’a jamais souhaité devenir mince « sans trop d’effort » me jette la première pierre…

Qui peut bénéficier d’une chirurgie gastrique (sleeve, anneaux, ByPASS) ?

Le chirurgie gastrique est réservée aux personnes majeures dont l’indice de masse corporel (IMC) est supérieur à 40k/m2 c’est à dire aux personnes atteintes d’obésité morbide. Dans des cas exceptionnels les personnes dont l’IMC est compris entre 35 et 40 peuvent également en bénéficier lorsqu’elles sont atteintes de diabète, d’hypertension ou d’apnée du sommeil par exemple.

Ces opérations sont donc réservées aux personnes en souffrance physique.

Pourquoi ?

Parce que ces opérations présentent un risque de morbidité et de complications graves que les patientes ont tendance à sous-estimer.

Quel est le taux de reprise à 5 ans ?

Les chirurgies gastriques ne sont pas toutes couronnées de succès.  J’ai pu constaté une grande différence d’efficacité entre les personnes opérées d’une sleeve et d’un ByPass.

Une étude médicale trouvée sur internet explique que 38% des personnes opérées d’une sleeve ont repris  leurs poids dans les 5 ans contre 20 % pour le ByPass.  Les raisons avancées pour justifier ces écarts sont au nombre de 2 : la technique utilisée et la motivation de la patiente à revoir son alimentaion.

Quelle est la différence entre la sleeve et le ByPass ?

La sleeve consiste à supprimer une partie de l’estomac mais visiblement si l’alimentation n’est pas modifiée en profondeur et durablement, l’estomac repousserait et reprendrait une taille aussi importante qu’avant l’intervention.

Une-Sleeve-Gastrectomie1.jpg

avec un By-pass on supprime l’accès des aliments à l’estomac, c’est pour cela que les personnes ayant subi cette intervention vont, au départ, plus souvent aux toilettes et doivent prendre beaucoup de vitamines.

Comme leurs aliments descendent directement sans passer par l’estomac, le corps n’aurait plus le temps d’assimiler toutes les calories et nutriments nécessaires, du coup elles doivent compenser ce manque.  Pour autant, même avec cette technique, une reprise n’est pas exclue si le patient reprend une alimentation riche

bypass1.jpg

En résumé : le by-pass supprime « définitivement » le passage des aliments  par l’estomac, ce qui rend la prise de poids importante et spectaculaire et la prise de vitamines indispensable, alors que  la sleeve consiste dans l’ablation d’un organe extensible qui peut reprendre une taille importante si l’alimentation n’est pas durablement modifiée.

La motivation de la patiente à revoir son alimentation 

La chirurgie ne fait pas tout, elle doit s’accompagner d’une véritable prise de décision : celle de changer son alimentation pour améliorer sa santé de manière durable.

Ces propos sont d’une banalité déconcertante toutefois, il n’y a pas de remède miracle : la clef d’une vie saine réside dans notre alimentation.

Image associée

La chirurgie n’est pas une solution mais une opportunité ; celle de pouvoir changer de vie. Pour cette raison, je pense que seules les personnes psychologiquement prêtes devraient être orientées vers ces techniques lourdes. Malheureusement certains médecins se comportent plus comme des commerciaux que comme de véritables professionnels de santé ; après tout, si vous avez décidé de vous faire opéré autant que ce soit par eux que par un autre, hein ?!

En conclusion :

A la question « La chirurgie va t-elle remplacer le régime ? » la réponse est : NON mais elle peut indéniablement constituer une aide lorsque la santé du patient l’exige.

By the way …Comment calculer son IMC ?

Rien de plus simple il vous suffit de faire poids divisé par taille au carré ; par exemple si vous mesurer 170 cm pour 70 kg :  70/ (1,70 x 1,70) = 24,7

sachant que si votre IMC est

– inférieur à 18 = vous êtes maigre
– entre 18 et 25 = votre corpulence est normale
– entre 25 et 30 = vous êtes en surpoids
– entre 30 et 40 = vous êtes obèses
– supérieur à 40 = vous êtes atteint d’obésité morbide

Un IMC normal est compris entre 18,5 et 25.

 

Bisous bisous

DBHD

Vacances en Guadeloupe sans voiture

Comment profiter de ses vacances en Guadeloupe sans louer une voiture ?

L’idée peut sembler étrange toutefois, c’est le challenge que j’ai décidé de relever il y a quelques semaines. Et contre toutes attentes, ces vacances se sont avérées être les meilleurs vacances que j’ai passé depuis longtemps.

il y a plusieurs raisons qui pourraient vous motiver à passer des vacances sans voiture : un retrait de permis, une incapacité physique à prendre le volant ou un manque de motivation parce que toute l’année vous faites déjà énormément de route . En ce qui me concerne je n’étais dans aucune de ces situations. J’ai donc décidé de vivre cette expérience par choix personnel.

Carte-de-la-Guadeloupe

Choisir un emplacement stratégique : 

A partir du moment où votre mobilité est réduite, il est important de choisir avec précaution le lieu de votre location de vacances ; il doit être suffisamment proche des commerces, restaurant et plage pour que vous puissiez vous y rendre à pied.

Je connais bien la Guadeloupe et j’ai une préférence pour les plages de sable fin, l’eau turquoise et les animations nocturnes de la Grande Terre. Ma connaissance de l’île m’a permis de sélectionner plutôt rapidement la ville de Sainte-Anne.

La plage du bourg (ou plage du centre ville) est l’une des plages voir la plage que je préfère au monde (ça y est les mots sont lâchés..)

Je n’ai donc pas réfléchi longtemps sur ma ville de destination, d’autant que cette ville se situe entre les villes du Gosier de Saint-françois  qui sont les points de départ de nombreux voyages en mer pour visiter les Saintes, Marie-Galante, l’Ilet Caret etc..). J’ai dit que je passais des vacances sans voiture mais rien ne m’interdit de prendre le bus 🙂

plage-de-sainte-anne
Plage du bourg de Sainte-Anne (Guadeloupe)

Pour trouver à me loger j »ai utilisé le site Airbnb. L’option « carte » m’a permis de repérer les logements qui étaient à proximité de la plage du bourg et les commentaires des voyageurs de vérifier la qualité de l’installation et la proximité effective.

J’ai sélectionné un F2 vu mer à 10 minutes de marches de la plage du centre ville pour 330 euros par semaine.

Taxi !

aeroport-international_1

Après quasiment 9h de vol, j’arrive à l’aéroport Pôle Caraibes, il est 15h.  Je récupère mes valises, la borne de taxi est située en sortant sur la gauche. Le trajet de l’aéroport au domicile me coûte 50 euros et dure une bonne demi-heure.

J’arrive sur mon lieu de location vers 16h30 et à 17h je prend mon premier bain de mer au paradis…

dbhd56172

Chichis et trablatis

chichis

Après ce 1er bain de mer si vous avez faim « pa ni pwoblem », plusieurs vendeuses de chichis pullulent sur la plage (vous aurez quand même plus de chance de les voir si vous arrivez un week-end),  les supermarchés  sont ouverts jusqu’à 20h (le Carrefour Express est ouvert de 6h30 à 20h) de même que de nombreux commerces (pizzerias, rôtisserie, boulangeries et marchands de fruits et légumes) qui se trouvent sur la rue principale à proximité immédiate de la plage.

Le seul point « négatif » est que les distributeurs de billets ne sont pas à proximité. Il vous faudra aller jusqu’à la mairie. La mairie se situe à environ 10-15 minutes de la plage mais vous y rendre sera l’occasion de longer le bord de mer et de découvrir un petit marché où vous trouverez épices, rhum, colliers, gâteaux traditionnels etc..

marche
Marché aux épices de sainte-anne

Ce marché n’est pas le plus réputé de la ville. Le jeudi à partir de 17h se tient le marché nocturne de la ville près du stade, vous y découvrirez d’autres produits locaux.

marché nocturne

Le soleil se couche vers 18h, heure à partir de laquelle arrivent les food-truck alors n’hésitez pas à vous dirigez vers la mairie le soir pour manger un bon Bokit (pain au levain frit garni de poulet ou de jambon- une spécialité locale à tester absolument) ou un Agoulou (pain brioché garni de plusieurs viandes -pour les plus affamés)

bokit.JPG
le Bokit guadeloupéen

J’aime beaucoup les Bokit et pour ne rien vous cacher je préfère ceux de la 1ere camionette qui se situe à environ 4 minutes après le marché en longeant le bord de mer. Le truck est tenu par deux femmes  (assistées de deux jeunes filles le weekend). Le weekend vous trouverez également d’autres foodtruck en soirées à proximité de la mairie.

église de sainte anne
Eglise de sainte-aine à proximité de la mairie

Je ne peux pas terminer cette rubrique sur la nourriture guadeloupéenne sans vous parler des deux endroits que j’ai découvert et qui m’ont permis de goûter à la cuisine traditionnelle « la vraie ».

  • Le traiteur saintannais :

il s’agit, comme son nom l’indique d’un traiteur qui se trouve dans la rue principale et qui propose des spécialités locales très bien exécutées. Vous pourrez y déguster de nombreux gratins (christophine, ignames, giraumon ..) poissons cuisinés à la sauce « créole », boudins etc.. Les plats changent tous les jours ce qui permet d’expérimenter beaucoup de choses. Surtout la boutique est fréquentée par des « locaux » ce qui est, selon moi, un gage de qualité. J’ai privilégié cet endroit plutôt que les restaurant de plage beaucoup plus onéreux. Il n’est pas possible de manger sur place, les plats sont à emporter et à manger où vous voulez. La boutique se situe sur la rue  principale en sortant de la plage après la pharmacie/ Le traiteur est collé à une boulangerie.

Si vous n’aimez pas trop la cuisine épicée et que vous souhaitez déjeuner dans un resto de plage, je vous conseil le « Coco Nak« . Un couple de breton avec lequel j’ai sympathisé, et qui semblait les avoir tous tester, le recommandait vivement et déconseillait le restaurant nommé « Lucullus« .

  • Les glaces de Fabienne Youyoutte :

Ce sont sans aucun doute les meilleurs glaces artisanales que j’ai pu goûter aux Antilles. La particularité de la boutique est de travailler essentiellement à partir de produits locaux, les cornets des glaces sont préparés sur place par les vendeuses et comment vous dire ça sent terriblement bon!. Vous y trouverez des glaces à la patate douce,  canne à sucre, manioc, mangue épicée, gingembre, noix de coco mais aussi des parfums plus classiques. Ca vaut le détour ! Les glaces sont vraiment excellentes (c’est une fana d’Amorino qui vous le dit) et ça fait toujours plaisir de soutenir l’artisanat local. Une vraie bonne découverte. (sans mentir j’ai dû tester tous les parfums disponibles sachant qu’ils varient selon les jours..)

glaces fab
Glaces  artisanales Fabienne Youyoutte

A la découverte de l’île

NB : si vos vacances sans voiture sont liées à un retrait de permis sachez que vous avez la possibilité de louer une voiture sans permis sur place pour faciliter vos déplacements. Dans le cadre de mon challenge je n’ai pas testé cette option.

  • Le réseau de bus :

j’ai décidé de me rendre à Pointe-à-Pitre (PAP) pour faire du shopping et visiter le Mémorial Acte. Pour ce faire, j’ai entrepris d’utiliser le réseau de bus.

Avant de vous rendre à PAP vous devez savoir que les boutiques ferment à 14h30 le samedi et sont fermées les dimanches et lundis. Le centre ville est déserté au profit des centres commerciaux. On y trouve toutefois le Musée Schoelcher, la librairie antillaise, le marché aux épices et surtout le Mémorial Acte.

memorial acte

Voici ce que j’ai pu noter et observer concernant le réseau de bus : d’abord contrairement aux « ont dit » le réseau de bus est très régulier à Sainte-Anne ;  vous avez un bus toutes les 30 minutes (voir moins); A chaque fois que j’ai pris le bus, il est parti en avance et pas en retard.

Le 1er bus est à 5h30 et le dernier vers 17h – 17h30. Le tarif est de 2 euros.

Le trajet a duré environ 35 minutes.  Les bus ne sont pas climatisés mais peu importe, ça ne m’a pas dérangé car je me suis assise à coté d’une fenêtre.

Pour prendre le bus à Sainte-Anne rendez-vous sur la place de la Mairie ou à coté du marché artisanal (qui se situe non loin de l’office de tourisme), l’arrêt est signalé par une pancarte. Les locaux ont l’habitude de se protéger du soleil en s’abritant sous les arbres du terre-plein central.

mon avis : j’ai trouvé le réseau de bus très fiable et n’ai rencontré aucune difficulté particulière. Notez cependant que je ne l’ai utilisé que dans la limite du secteur St François, Sainte-Anne, Gosier, PAP. c’est à dire sur de courtes distances. Pour réaliser des excursion sur l’île il existe d’autres moyens : patience….

  • Visite en bateau des  îles avoisinantes :  Marie-Galante et la Désirade

La Désirade et Marie-Galante sont des îles de la Guadeloupe qui se situent à proximité de la Grande Terre. Des excursions sont proposées depuis les marina de St François et du Gosier pour des tarifs avoisinant 80 euros par personne. D’autres excursions en mer sont également proposées depuis les marina.

Pour ma part j’ai opté pour une visite de Marie-Galante qui part de St-François et qui comprend la traversée, le repas (barbecue sur la plage avec boissons à volonté et musique), la visite de l’île en mini-car pour 80 euros (le tarifs varient selon que vous êtes en haute ou basse saison).

des excursions similaires sont  proposées par plusieurs prestataires situés dans le village artisanal également dans l’agence de tourisme du centre ville. Si vous réservez dans un stand il faudra vous rendre par vos propres moyens à la Marina (c’est ce que j’ai choisi ; j’avais déjà expérimenté le réseau de bus, je savais donc que pour me rendre à la marina il me faudrait moins de 30 minutes et prendre celui de 6h -6h30).

Si à l’inverse vous prenez cette excursion en passant par l’agence, elle propose de vous y déposer (à vérifier selon l’excursion retenue).

Pourquoi donc prendre une excursion sur un stand et pas à l’agence ? Et bien tout simplement parce que les prestations ne se valent pas toutes et Nancy (la jeune femme qui tient le stand dans lequel j’ai réservé m’a littéralement vendue sa prestation avec beaucoup d’enthousiasme ; l’humain fait la différence !)

village-artisanal-sainte-anne-guadeloupe0
Village artisanal de Saint-anne (le stand dans lequel j’ai réservé se trouve à l’intérieur)

Nb : le village artisanal se situe à l’entrée de la ville à coté de l’office du tourisme.

  • Le VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur)

Franchement je n’y avais pas pensé de moi même, je remercie donc Mario pour cette proposition constructive.

Après une petite recherche sur internet, j’ai découvert la Société de Monsieur PEDRO (http://www.transport-upl.com). Ce Monsieur propose des circuits (entre 60 et 80 euros par personne) permettant de découvrir les incontournables de l’Ile .

Je me serai cru dans un Uber parisien, berlin climatisée récente, vitres teintées, wifi à bord, petite bouteille d’eau : au TOP!

Il propose plusieurs parcours mais il est également possible de créer votre circuit sur-mesure.

fort-delgres
visite du Fort Degrés en Basse terre

J’ai tellement apprécié la qualité de sa prestation que j’ai eu recours à ses services pour mon trajet retour vers l’aéroport; il m’a facturé 40 euros (soit 10 euros de moins que le taxi) et comment vous dire la qualité était là!

J’ai honte de le dire mais je ne m’attendais pas à une telle qualité de service ; je dois avouer que j’avais des a priori négatifs sur les services locaux 😦

 

Un peu de sport !

Faire du sport fait partie intégrante de ma routine. L’idée était de tester des activités proposées sur la plage pendant mes 2 semaines de congés et franchement j’ai fait le plein.

Sur la plage de Sainte-Anne de nombreuses activités sportives sont proposées j’en ai testé quelques unes.

  • Aquabike dans la mer :

Sur la plage j’ai rencontré Bruno, un ancien champion et professeur de Karaté, reconverti en professeur d’Aquabike. Il propose des cours les lundi mercredi, vendredi et dimanche à la plage du bourg (le matin 7h30, 8h30, 9h30 et 10h30 et l’après midi à 17h). Le cours de découverte coûte 10 euros. j’ai testé et approuvé. C’était génial !

  • ZUMBA et renforcement musculaire :

j’ai testé les cours de danse proposés par la salle de fitness en bord de mer. D’ailleurs, j’ai participé à tous les cours proposés par la coach; les cours de danse du lundi/mercredi et dimanche ainsi que le cours de renforcement musculaire du mercredi.

Les cours en semaine ont lieu vers 18h30, le dimanche à 9h. le tarif du cours est de 7 euros.

  • Aquafitness :

Toujours sur la plage du bourg, des cours d’Aquafitness sont proposés tous les jours à 17h. Le prix du cours est de 5 euros.

En conclusion :

J’ai passé de merveilleuses vacances en Guadeloupe sans voiture.

Le fait de ne pas avoir à effectuer des sorties tous les jours pour « amortir le prix de la location de voiture » m’a vraiment libéré du temps et épargner du stress des embouteillages !

Contrairement aux nombreux avis des internautes j’ai effectué de nombreuses sorties, activités et visites  sans voiture !

Ces vacances sont les meilleurs vacances que j’ai passé depuis longtemps !

 

Rise-up : Et si on arrêtait le dentifrice au fluor ?

Le saviez vous ? Selon le rapport de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), le fluor figure dans la liste des 10 produits chimiques qui posent un problème majeur de santé publique à coté de l’amiante, du plomb et du mercure.

Et pourtant, nous en consommons tous les jours dans l’eau, le sel, le thé,le poisson et bien évidemment le dentifrice.

Doit-on pour autant s’en inquiéter ? NON selon l’OMS dès lors que la consommation de fluor  ne dépasse pas 1 mg/jour pour les enfants et 4 mg/jour chez les adultes.

Ok une fois qu’on a dit ça comment on fait pour mesurer notre consommation de fluor en particulier dans l’eau et dans le sel  sachant que :

  • selon le dernier rapport du Ministère de la Santé, la limite de qualité de 1,5 mg/L dans l’eau a été dépassée au moins une fois dans 22 départements
  • et que l’unité de mesure du fluor présent dans nos dentifrices est différente ? Par exemple si on prend le dentifrice signal protection caries on est à 1 450 ppm… allo ?!

Trop compliqué !

dbhd1310165

Puisque le seul apport du fluor est de m’aider à lutter contre les caries et que visiblement ma consommation d’eau et de sel me permettent d’atteindre cet objectif aussi efficacement : c’est décidé, j’arrête le dentifrice au fluor !!!!

En même temps? difficile de faire autrement je ne peux pas arrêter le fluor ; il se dissimule partout, même dans le revêtement anti-adhésif de mes poêles à frire 😦

Du coup j’ai décidé de tester deux options :

1) les dentifrices Bio sans fluor :

  • DENTARGILE CITRON

dentifrice cattier.jpg

J’ai testé le dentifrice DENTARGILE citron de la marque Cattier.

Ce qui m’a séduit ? Sa composition : Argile, Sel marin, Huile essentielle de citron.

Ce qui m’a déplu : son prix. OK c’est bio mais quand même 5 euros pour 75ml ?!

Quand on est habitué au dentifrice au fluor et qu’on passe au dentifrice à l’argile, la transition n’est pa évidente notamment compte tenu de la différence de texture et de l’absence de mousse. Mais bon c’est comme tout on s’y fait à l’usage, le tout c’est de prendre la décision de changer!

  • Pur Aloé

J’ai également testé le dentifrice Pur Aloé. Sa texture est très différente de celle du dentifrice Cattier  et conviendra peut être mieux aux personnes qui n’apprcient pas le coté pateux de l’argile. Par contre son prix est beaucoup plus élevé (1 euros de plus en moyenne) mais sa composition est beaoucp plus claire ; pas de nom scientifique vous savez exactement ce que vous mettez dans votre bouche.

En comparaison, si vous lisez la composition de DENTARGILE vous n’y comprenez rien… Personnellement, ça me rassure lorsque la composition est compréhensible.

Même si ce dentifrice est cher, je l’ai intégré dans ma routine car… Je mérite ce qu’il y a de mieux 🙂

PurAloe-Dentifrice-v1.jpg

2) le dentifrice maison

dentifrice maison

Vu le prix du dentifrice Cattier (environ 3.50 €) et sa composition, je me suis dit que je pouvais faire mon dentifrice à l’argile moi-même.

J’ai donc acheté un sachet d’argile verte en pharmacie (2 euros) et du citron bio.

Je fais ma pâte juste au moment de l’utiliser.

Recette pour une utilisation :

1 cuillère à café d’argile et quelques gouttes de jus de citron (en option) ou simplement de l’eau.

Vous mélangez avec votre brosse à dent jusqu’à l’obtention d’une pâte épaisse et vous brosser vos dents normalement.

Si votre pâte est suffisamment consistante vous n’aurez pas besoin de replonger votre brosse à dents dans le mélange plus d’une fois.

Si vous souhaitez blanchir vos dents vous pouvez ajouter une pincée bicarbonate de soude (à ne pas faire trop souvent car cela fragilise les dents)

En conclusion :

Au départ, je préparais ma pate dentifrice tous les jours et puis je me suis lassée, par ailleurs je n’avais pas toujours la même sensatioon de propreté et de fraicheur qu’avec un dentifrice au fluor. J’ai donc opté pour la solution la plus coûteuse : acheter mon dentifrice en magasin Bio.

J’ai définitvement basculé vers les dentifrices naturels et j’alterne selon le brossage entre dentargile et Pur Aloé.

Pur Aloé est mon préféré.

 

DBHD