Letter to the men I’ve loved (Lettre aux hommes que j’ai aimé)

Parce que chaque histoire d’amour vécue a contribué à me faire devenir la femme que je suis aujourd’hui..

Mister « Immature »

dbhd2411192

C’était l’époque des chaussures compensées, des doudounes Diab’less, des sacs Double M, des bipers, des cabines téléphoniques, des premières télévisions à écran plat. Shola Ama chantait « You might need somebody ». Je venais d’emménager à Paris. Tu étais le mec le plus cool que j’ai rencontré. Tu m’intimidais. Il fallait te voir avec ta bande de copain.Je te croyais réservé et brillant. J’ai appris à mes dépens que la réalité était bien différente.Tu étais une vraie petite commère en quête de reconnaissance ce qui faisait de toi un être dénué de toute personnalité. J’étais naïve et jeune. Certaines histoires ne sont pas faites pour durer mais sont nécessaires pour apprendre et grâce à toi j’ai appris. J’ai  appris qu’il était parfois nécessaire de se séparer des gens qu’on aime et que le soleil se lèverait quand même le lendemain…

Mister M « The First »

dbhd24111196.jpg

C’était le temps des premières expériences ; premier joint, premier vote aux élections présidentielles, , premiers amis à avoir le permis et premiers rapports sexuels. Le forfait Millenium faisait fureur, les téléphones Blackberry étaient à la mode, on venait de passer à l’Euros. Tu étais beau et ne le savais pas, j’étais jolie et ne m’en rendait pas compte. Tu voulais être footballeur professionnel je voulais être enseignante. Trop sérieux, trop jeune, trop rapide. Tu m’as offert ma première bague ; elle était trop grande pour moi. On s’est fait des promesses qu’on a pas tenu, on s’est dit des choses qu’on ne pensait pas et puis un jour, comme ça : c’était fini. Avec toi j’ai appris que mes contradictions étaient nombreuses, que l’amour demande du temps et qu’on pouvait avoir des rapports sexuels sans amour.

 

MISTER D « The Forgiver »

dbhd2411193.jpg

C’était l’époque de la faculté de droit, des jobs étudiants, de la Star Academy. Je voulais être avocate, tu voulais être entrepreneur. Tu étais l’homme le plus brillant que j’ai jamais rencontré. Mon psychologue, mon amant, mon coach. Nous étions inséparable. Et puis un jour, tu es parti étudié aux Etats-Unis. Je l’ai rencontré sur mon lieu de travail. Il a tout changé et tout détruit. Je n’ai jamais su mentir. Tu m’en as voulu et puis tu m’as pardonné. Tu es le premier à m’avoir accepté avec mes défauts, à m’avoir reconnu comme étant une artiste et à m’avoir mis sur un piédestal. Tu m’as donné confiance en moi et m’a appris à voir le potentiel chez les autres. J’ai appris que je pouvais décevoir les gens que j’aime et que je n’étais pas faite pour les relations à distance.

Mister J « l’artiste »

dbhd2411195.jpg

Artiste fauché, ami fidèle, tu vivais dans une monde que tu t’étais crée et dans lequel on avait envie de danser avec toi. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un d’aussi généreux, prévenant et attentionné. Ce sont tes qualités humaines qui m’ont charmé et m’ont fait fuir. Avec toi la vie était belle mais les lendemains amers. Tu m’as demandé en mariage un jour parfait. Je voulais croire en nous mais ne voulais pas endosser ce rôle d’adulte que tu m’imposais. Avec toi j’ai grandi. J’ai appris que je ne voulais pas me satisfaire de peu, que je ne transigerait pas avec la vie, que je voulais conquérir le monde.

Mister W  » le dominant »

dbhd2411197

 C’était le temps de l’indépendance financière, Barack Obama venait d’accéder à la présidence des Etat-Unis, Jazzmin Sullivan chantait « Love Me back ». J’avais 28 ans et je savais exactement ce que je ne voulais pas. Tu m’as fait découvrir un univers que je ne connaissais pas et dans lequel tout était beauté et raffinement. J’étais impressionné. Avec le temps, j’ai compris deux choses d’abord que tu resterais pour moi un mystère ensuite que tu voulais prendre les décisions. Avec toi j’ai appris qu’on pouvait être en couple et se sentir seul et qu’il ne sert à rien de s’entêter.

 

Je m’estime vraiment  chanceuse de vous avoir rencontré à des moments différents de ma vie, d’abord parce que nous avons partagé de précieux moments de bonheur ensuite parce que l’amour est toujours un cadeau enfin parce que grâce à vous j’ai pu évoluer  vers la personne que je suis aujourd’hui.

For ever yours

Web

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s