A vif par Kery James

Le pitch : Soulaymann Traore (Kerry James) et Yann  Jaraudière (Yannick Landrein) sont en final d’un grand concours de plaidoiries organisé par leur école d’avocat. Pour ce dernier exercice de style, sensé les départager, ils vont devoir s’affronter sur le sujet suivant  » l’Etat est-il le seul responsable de la situation des banlieux ? » Soulaymann défendra la thèse du « NON » et Yann celle du « OUI ».

Pendant environ 1h15, les arguments des deux camps fusent tantôt avec humour , tantôt avec agressivité ; pas question de se cacher deriière son petit doigt !

Dans cette pièce, Kery James fidèle à lui-même prône  la nécessité de se mettre en action et de se dépasser ; il lancera d’ailleurs ironiquement à son adversaire que l’Etat devrait indemniser les balieusards et crée un fonds d' »indemnisation et de victimisation des banlieues ».

Cette pièce, qui nous permet de découvrir, une autre facete de la personnalité de kery James a le mérite d’exister et d’exposer les arguments de deux camps opposés sans parti pris. On ne peut que saluer l’initative de son auteur qui dresse une peinture non caricatrurale de la banlieue.

Du reste, à vous de déterminer qui aura été le plus convaincant !

La pièce sera joué jusqu’au 28 janvier au Théatre du Rond-Point.

xoxo

DBHD

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s